Museum Avignon
Publication scientifique
Accueil > Exposition itinérante > L'ours brun
L'ours brun en Europe et en France.
Répartition de l'ours brun en Europe
Après avoir autrefois occupé une très grande partie des régions tempérées et boréales de l'Eurasie, l'aire de l'ours brun n'a cessé de régresser. Durant le haut Moyen-Âge son habitat médio-européen se limite à toutes les forêts de montagne. Par la suite, il se cantonne aux parties les plus inaccessibles des massifs.
Le XIXème siècle est une période où l'ours disparaît de
plusieurs zones montagneuses sous la pression humaine.

Des populations relictuelles isolées sont confinées aujourd'hui à des ensembles généralement montagneux, dans les régions méridionales, cohabitant avec des activités humaines intenses.
L'application de récentes mesures de protection a permis une véritable explosion démographique de l'ours dans les Carpates, les Balkans, la Scandinavie et la Finlande.

L'ours brun d'Europe est plutôt forestier. Il a besoin de vastes étendues de forêts de plus de 1.000 km2 mais le domaine vital individuel est fortement variable. Selon les pays ou les saisons,
il exploite hêtraies, chênaies, ceinture à bouleaux et sorbiers, pinèdes, pessières, sapinières, landes ou steppes boisées,
brousses de pin Mugho, diverses pelouses et prairies.
Le déclin de l'ours brun en France
Le recul de l'ours brun en France débute à l'époque romaine. Jusqu'au XVIème siècle, on peut encore l'observer dans les Vosges, le Jura, les Alpes, les Pyrénées et le Massif-Central.
Il disparaît ensuite de la quasi totalité de ce dernier massif et des Vosges à la fin du XVIIIème siècle (1786).

C'est après la Révolution française que l'utilisation des armes à feu favorise une chasse intensive et "professionnelle". Prime d'abattage, vente de la fourrure, utilisation de la viande à des fins culinaires et thérapeutiques sont les vecteurs d'une destruction intensive de l'espèce. Au milieu du XIXème siècle, l'ours brun ne subsiste plus que dans quatorze départements du Jura, des Alpes et des Pyrénées : l'ours brun est l'une des victimes de la loi du 3 mai 1844 qui délègue à chaque Préfet le pouvoir de dresser la liste et les moyens de destruction des espèces réputées "nuisibles".

Au début du XXème siècle, seules les Alpes et les Pyrénées sont encore peuplées. Dans les Alpes, l'ours brun est signalé en 1927 en Maurienne (Savoie) puis en 1928 en Haute-Savoie. La dernière observation a été faite en 1937 à Saint-Martin-en-Vercors (Vercors). Aujourd'hui, l'ours brun n'existe plus que dans les Pyrénées.
Aire de distribution de l'ours brun en Europe vers le milieu des années 1980.
D'après " L'ours (Ursus arctos, Linnaeus, 1758) " par J.- M. PARDE et J.- J. CAMARRA (1992, S.F.E.P.M. éditeur).

Aire de distribution de l'ours brun en France à l'époque Romaine.
D'après " L'ours (Ursus arctos, Linnaeus, 1758) "
par J.- M. PARDE et J.- J. CAMARRA (1992, S.F.E.P.M. éditeur).

Aire de distribution de l'ours brun en France vers 1850.
D'après " L'ours (Ursus arctos, Linnaeus, 1758) "
par J.- M. PARDE et J.- J. CAMARRA (1992, S.F.E.P.M. éditeur).
Ce projet a été co-financé par l'Europe (Fonds Européen de développement régional).
© 2003 Museum d'Histoire Naturelle d'Avignon, musée Requien - Museum PACA - France.